une structure chargée de la gestion de la production et de la commercialisation des huiles essentielles sera bientôt créée

Il y a des bénédictions dans le partage ... partagez maintenant !!!

Les 16 et 17 décembre 2019 l’Université Gaston Berger à travers l’UFR des Sciences Agronomiques, de l’Aquaculture et des Technologies Alimentaires (UFR S2ATA) a organisé en collaboration avec l’Institut de Technologie Alimentaire (ITA) un « Atelier d’échanges sur la mise en place d’un partenariat public-privé pour la valorisation économique d’huiles essentielles de plantes locales à travers la création d’une structure de gestion ». Pendant deux jours, les participants composés de chercheurs, de chefs d’entreprises privées évoluant dans la production et la commercialisation des huiles essentielles ont échangé sur la perspective de mise sur pied d’une Société par Actions Simplifiée (SAS).



Lors de la cérémonie officielle d’ouverture qui a eu lieu le lundi 16 décembre à la salle des Actes de l’UFR SEFS, le Professeur Michel Bakar DIOP, Enseignant-chercheur à l’UFR S2ATA et coordonnateur du Pôle de Recherche en Biotechnologie Alimentaire et d’Accompagnement pour la Compétitivité (PREBAAC), a souhaité la bienvenue aux participants tout en les remerciant d’avoir accepté de prendre part à l’atelier dont le but est de jeter les bases d’un consortium.

Au nom du Ministre de l’Industrie, le Docteur Momar Talla GUEYE, a remercié les autorités de l’UGB pour « tous les efforts consentis » pour le développement de la recherche sur les huiles essentielles.



Pour sa part, monsieur Mamadou KANE, Conseiller délégué à l’agence Wallonne pour le Développement International (WBI), partenaire de l’UGB, a indiqué que l’une des opportunités qu’offre la mise en place du consortium est qu’il permet de diffuser les résultats de la recherche sur les huiles essentielles auprès des opérateurs économiques. Ce qui relève, selon lui, du service à la communauté.



LIS :  Manifestations politiques à l’Ucad

Représentant le Recteur de l’UGB empêché, le Professeur Pape M. DIEDHIOU, Directeur de l’UFR S2ATA, est revenu sur l’importance de l’atelier dans un pays qui exprime une forte demande en huiles essentielles, car selon lui l’offre du produit dépend de l’importation. C’est ainsi qu’il a déclaré que l’ambition de l’UGB est de démultiplier les industries de fabrication de ces huiles au plan national. Avant de déclarer ouvert l’atelier, il a encouragé les participants à profiter du partage d’expériences.A la fin de l’atelier, un plan d’action a été adopté devant aboutir à la création d’une entreprise SAS regroupant les professionnels du secteur des huiles essentielles.

une structure chargée de la gestion de la production et de la commercialisation des huiles essentielles sera bientôt créée
Il y a des bénédictions dans le partage ... partagez maintenant !!!
Scroll to top