Semaine nationale de l’école de base : Miser sur les langues nationales pour relever les performances des élèves

Il y a des bénédictions dans le partage ... partagez maintenant !!!

La région de Matam accueille, pour la 2è fois, la cérémonie officielle de lancement des activités marquant la Semaine nationale de l’école de base. Cette année, la Semaine a pour thème : « L’utilisation des langues nationales dans l’enseignement élémentaire, facteur d’amélioration des performances scolaires ». Le coût global de la mise à l’échelle de l’utilisation des langues nationales dans notre système éducatif est estimé à plus de 17 milliards de FCfa sur 5 ans.



C’est le stade régional de Matam qui a servi de cadre pour abriter les manifestations marquant la célébration de la 21ème édition de la Semaine nationale de l’école de base. En cette matinée du 15 mai, le climat est doux et les populations de la région sont sorties en masse pour relever le défi de la mobilisation et de l’animation. Et comme par le passé, la région a sorti et présenté toutes les facettes de sa culture. Déjà à 10 heures, les gradins du stade et les deux tribunes annexes ont fini de faire le plein. Toute la communauté éducative de l’académie, parents d’élèves, élèves, autorités administratives, locales et coutumières, partenaires de l’éducation, tous se sont donné rendez-vous au stade régional de Matam pour communier et réfléchir sur le thème de la Semaine.



Les partenaires techniques se sont eux aussi mobilisés en masse, avec des milliers d’ouvrages, de documents et autres livres scolaires et pédagogiques. Exposés dans des stands, cette diversité de documents témoigne du dynamisme et de l’engagement des partenaires et autres techniciens de l’éducation à mettre à la disposition des élèves le maximum de moyens d’apprendre. Ce qui fait dire au président du Conseil départemental de Matam que « la région a été la capitale de l’éducation, le temps d’une journée ».



LIS :  Les enseignants sont en Gréve pour Deux jours

Mais, selon Amadou Djibril Diallo, la Semaine a surtout permis aux différents acteurs de l’éducation de se retrouver et d’échanger sur le thème retenu, mais aussi de magnifier les valeurs cardinales de notre société. M. Diallo s’est également réjoui du choix porté sur leur localité pour abriter cette journée. Sur ce, au nom de toute la région et de tous les élus locaux, il a renouvelé au ministre de l’Éducation nationale son estime et sa considération.

Abordant le thème dans son discours, le ministre Serigne Mbaye Thiam a soutenu que le choix se justifie par l’option et l’engagement du ministère de l’éducation à réaffirmer sa volonté à respecter la directive présidentielle n°6. Celle-là qui consiste à développer l’alphabétisation et à renforcer les langues nationales. Il a ajouté que l’édition 2017 de la Semaine nationale de l’école de base coïncide avec le moment où le ministère a pris l’option de mettre à l’échelle les expériences d’enseignement bilingue, langues nationales/français afin de relever les performances des élèves.

17 milliards de FCfa pour la mise à l’échelle
Le ministre de l’Éducation a aussi indiqué que le système éducatif s’est, aujourd’hui, doté d’un document de cadrage harmonisé qui, tout en mettant en cohérence les expériences d’enseignement bilingue en cours, constitue un véritable instrument de planification des interventions. Le coût global de la mise à l’échelle de l’utilisation des langues nationales dans notre système éducatif est estimé à plus de 17 milliards de FCfa sur 5 ans.

Serigne Mbaye Thiam a davantage insisté sur l’implication de la communauté, même si le rôle de l’enseignant et l’accompagnement des partenaires demeurent nécessaires. « La juste perception et l’effectivité des rôles respectifs des différentes parties prenantes restent un gage de succès dans cette grande entreprise. Les efforts conjugués des uns et des autres, chacun selon sa spécificité et ses capacités, permettront de se placer résolument sur la rampe du succès », a-t-il conclu.

LIS :  Concours international « Ma thèse en 180 secondes » : une doctorante de l’Ucad couronnée à Paris

L’Unesco, un des partenaires techniques et financiers, a réitéré sa détermination à soutenir la politique éducative du gouvernement du Sénégal. La directrice par intérim de cette institution onusienne, Lily Neyestani-Hailu, après avoir loué les efforts du Sénégal dans le secteur, a invité les acteurs et la communauté à faire en sorte que l’objectif de développement durable n°4 puisse être atteint.

A Matam, la cérémonie de lancement de la Semaine de l’école de base a servi de prétexte pour récompenser des élèves et acteurs de l’école les plus méritants. La mutuelle des enseignants du Sénégal a également fait un geste de solidarité et d’accompagnement remarquable. Elle a offert une enveloppe et une photocopieuse à l’académie. Une contribution fortement appréciée par l’inspecteur d’académie Seydou Sy.

Semaine nationale de l’école de base : Miser sur les langues nationales pour relever les performances des élèves
Il y a des bénédictions dans le partage ... partagez maintenant !!!
Scroll to top