Les bacheliers non orientés et ceux de l’Uvs déclarent la guerre à Cheikh Oumar Hann

Il y a des bénédictions dans le partage ... partagez maintenant !!!

Au Sénégal, au 21ème siècle, en 2020, 1 348 élèves qui, malgré les sacrifices qu’ils avaient fait et les efforts qu’ils avaient fourni aussi pour réussir leur Baccalauréat, n’ont pas été orienté jusqu’à présent. Ce qui est un catastrophe pour notre pays.

En outre, des milliers de bacheliers, fraîchement orientés à l’UVS, sont déclarés non éligibles c’est-à-dire qu’ils n’ont plus le droit aux outils de travail qui devaient leur permettre de suivre leurs cours en ligne.



Fort de ces deux constats, force est de reconnaître que l’État du Sénégal, qui est censé d’ailleurs à offrir un lendemain meilleur et prometteur, est en train de sacrifier sans aucun doute, l’avenir de ces milliers de jeunes. Parce que tout simplement c’est inacceptable et inexplicable de voir des bacheliers qui ont obtenu leur Bac en Juillet 2019 et aujourd’hui nous sommes en Juillet 2020 mais qui n’ont pas, jusqu’à présent, une orientation. Ce n’est pas sérieux aussi d’orienter des bacheliers à l’UVS et leur priver en retour, les outils de travail qui leur permettent d’évoluer dans leurs études et surtout pour suivre leurs cours régulièrement.



Voici les vrais raisons qui ont motivé le Mouvement Sénégal Notre Priorité (SNP) et la plate-forme estudiantine ECR (Étudiants Conscients et Responsables) dont je suis le Coordonnateur à prendre ce dossier en main pour assister ces jeunes, âgés entre 18 et 21 ans et victimes de l’injustice, la discrimination et la violation flagrante du droit à l’éducation par le Gouvernement de Macky SALL.



Les bacheliers non orientés et ceux de l’Uvs déclarent la guerre à Cheikh Oumar Hann
Il y a des bénédictions dans le partage ... partagez maintenant !!!
LIS :  Education : Les limites de l’enseignement à Distance.
Scroll to top