Études supérieures au Canada.

Il y a des bénédictions dans le partage ... partagez maintenant !!!

Chaque année, ce sont plus de 70 000 étudiants du monde entier qui partent étudier au Canada. Les raisons sont multiples. Tout d’abord, la population canadienne accorde beaucoup d’importance à l’éducation et tient à avoir des écoles de qualité supérieure. Un diplôme d’une université canadienne est reconnu dans le monde entier !



Autre argument : depuis de nombreuses années, le Canada est dans le peloton de tête des pays qui offrent les meilleures conditions de vie d’après un classement de l’ONU ; en 2006, il est arrivé en sixième position. Enfin, on ne peut passer à côté de l’environnement magnifique offert par les provinces canadiennes : 42 parcs nationaux qui se classent parmi les milieux naturels les plus beaux du monde !
Enfin, côté économie, le Canada est leader international en technologie des ordinateurs et de l’information et jouit d’une réputation d’excellence dans des secteurs tels que les télécommunications, les transports et le génie, l’aérospatiale, les transports urbains, la microélectronique, les instruments médicaux, les logiciels de pointe, l’énergie hydro-électrique et nucléaire, les lasers et l’optoélectronique, la biotechnologie, la transformation alimentaire et des boissons, la géomatique, sans oublier les industries océanographique et environnementale.
Mais concentrons-nous sur ce qui vous intéresse : le système universitaire et l’enseignement supérieur canadiens !
Une organisation des études calquée sur le modèle américain
Même si elles sont financées par le gouvernement national, les universités et écoles demeurent une compétence dévolue aux dix provinces et aux trois territoires autonomes du Canada. Ainsi donc, chaque établissement est libre de choisir sa structure et ses programmes ! Du coup, le seul moyen de connaître le sérieux d’un établissement reste de vérifier son adhésion à l’AUCC (Association des universités et collèges du Canada) : www.aucc.ca. 92 universités y ont adhérées. Heureusement, malgré leur autonomie totale, la majorité des institutions d’enseignement délivrent le même type de diplômes…qui sont pour la plupart ceux délivrés dans les universités américaines.
Ainsi, les 92 universités canadiennes délivrent les trois grades que sont le Bachelor (3 années d’études s’il est général, 4 ans s’il est spécialisé : « with honours »), le Master ou le PhD (doctorat). Toujours à l’image des pays anglo-saxons et comme en Europe depuis la mise en place de la réforme de Bologne, l’enseignement canadien fonctionne sur le système de « crédits » qu’il faut obtenir par année pour chaque diplôme passé. Vous devez commencer à connaître le système : chaque cours vaut un certain nombre de crédits (ou unités de valeur) selon le nombre d’heures, le travail personnel requis et la difficulté. Le Bachelor demande alors entre 90 et 120 crédits, le Master en demande de 30 à 45 supplémentaires. Pour le doctorat, c’est variable selon le département d’études choisi.
Attention en revanche, car les universités sont très séléctives. Pour y accéder, il faut avoir un dossier particulièrement bon, notamment pour les filières droit, médecine, pharmacie, les études dentaires, vétérinaires et celles d’ingénieurs.
Pour connaître les universités, leurs spécificités et leurs coordonnées, consulter le site www.canada-culture.org.
L’enseignement professionnel : les Community Colleges
Ceux qui se destinent plus à faire une formation professionnelle pointue dans des domaines divers et variés (industrie, fonction publique, commerce, arts, etc…) devront se tourner vers les Community Colleges. Ils sont au nombre de 175.
Attention, ces institutions ne délivrent pas de grade universitaire, mais des certificats ou des diplômes spécifiques à chaque école. Pratiques, ces établissements prévoient des passerelles vers l’université et offrent même des programmes conjoints avec les universités voisines.
-Université de Sherbrooke UdeS :



LIS : 

Phoenix Consulting Group recrute un Stagiaire électronique (agroalimentaire)

Sise à Sherbrooke, charmante ville francophone située au sud du Québec, l’UdeS se trouve au cœur d’un pôle de recherche international. Elle est reconnue pour ses programmes d’études uniques et avant-gardistes où les professeurs-chercheurs de réputation internationale sont passionnés et disponibles. L’établissement a su établir sa notoriété grâce à ses enseignements et à ses travaux de recherche qui lui ont permis d’échanger, de collaborer et d’innover avec des universités provenant de partout dans le monde. Choisir Sherbrooke, c’est choisir une 2e famille et vivre une expérience universitaire dans un environnement dynamique et stimulant.



L’UdeS en bref:

  • 40 000 étudiantes et étudiants provenant de 88 pays
  • Près de 400 programmes de formation offerts dans un vaste éventail de disciplines
  • 3 campus verts
  • Infrastructures de recherche de calibre international
  • Formation axée sur la pratique et sur des méthodes pédagogiques novatrices
  • Qualité de vie incomparable
  • Libre accès au transport en commun

-Ecole de Technologie Supérieure

Spécialisée dans l’enseignement et la recherche appliqués en ingénierie, l’École de technologie supérieure forme des ingénieurs et des chercheurs reconnus pour leur approche pratique et innovatrice. La formation appliquée de l’ÉTS permet à tous ses étudiants d’avoir accès à des expériences de travail rémunérées en entreprise, intégrées aux programmes de baccalauréat (formation d’ingénieur).

À la maîtrise et au doctorat, notre éventail de programmes vous permettra de développer des habiletés en recherche ou d’acquérir des compétences de pointe autant dans les domaines techniques qu’en gestion pour l’ingénieur.

-HEC Montréal

HEC Montréal a été la première école de commerce à voir le jour au Canada, en 1907. Détentrice des trois agréments AACSB International, AMBA et EQUIS, classée parmi les meilleures écoles internationales selon Forbes (2009), América Economía (2009), Financial Times (2009), Expansíon (2010) et BusinessWeek (2010), HEC Montréal se distingue à plusieurs points de vue.

LIS : 

Les 40 règles de base de l’orthographe française

Offrant 38 programmes d’études aux trois cycles universitaires, la majorité en français, mais aussi en anglais (MBA) ou même trilingue (français, anglais, espagnol), comme dans le cas du bachelor, elle occupe aujourd’hui un rang de leader des écoles préparant à l’international.

Son édifice moderne, à la fine pointe des technologies, propose même une salle des marchés, comme à la bourse. Grâce à son dynamique réseau de 65 000 diplômés, la réputation de l’École s’étend aujourd’hui sur tous les continents.

Études supérieures au Canada.
Il y a des bénédictions dans le partage ... partagez maintenant !!!
Scroll to top