Après la rentrée des classes : Les syndicats d’enseignants de la Csa en ordre de bataille

Il y a des bénédictions dans le partage ... partagez maintenant !!!

Après la réouverture des classes ce jeudi pour les élèves du Sénégal, les syndicats d’enseignants affiliés à la Csa ont rappelé leurs revendications lors d’une conférence de presse.



Par Mamadou SAKINE – Les syndicats d’enseignants affiliés à la Csa (Confédération des syndicats autonomes) n’ont pas mis du temps pour attirer l’attention des autorités sur leurs revendications, 24 heures après la rentrée des classes. Ils ont annoncé déjà, hier en conférence de presse, leur volonté de travailler à la mise sur pied de la Fédération de l’éducation, de la formation et de la recherche. «Il s’agit d’une mise en synergie pour davantage d’efficacité dans la prise en charge des revendications de leurs mandants et pour plus d’unité et de cohésion dans l’appui aux initiatives d’actions et de luttes multiformes de la Csa au bénéfice des travailleurs», informent les syndicalistes.
Le Sudes et autres réclament en effet du gouvernement mais aussi des déclarants responsables d’établissements privés, la satisfaction des exigences revendicatives qui ont pour noms : l’effectivité de l’engagement du ministère de l’Edu­cation nationale à élaborer et mettre en œuvre le plan quinquennal de résorption du déficit d’enseignants dans tous les cycles, d’inspecteurs de l’éducation et de tables-bancs.
En outre, ils demandent également l’amélioration de l’environnement des apprentissages avec la mise en place de points d’eau, latrines, électricité et murs de clôture pour tous les établissements. La finition des chantiers d’infrastructures pédagogiques et sociales pour tou­tes les universités publiques figure aussi parmi leurs demandes.
La vieille doléance relative à la fin définitive des lenteurs administratives et l’accélération du rythme de paiement des rappels d’intégration, l’arrêt de leur surimposition et la restitution des montants prélevés de façon indue sur ces rappels sont aussi à noter. Sur l’ensemble de ces points évoqués, les syndicalistes exigent l’ouverture de négociations «sérieuses sur le statut scandaleux des agents décisionnaires de la Fonction publique».
Concernant le secteur de l’enseignement privé, les syndicats d’enseignants affiliés à la Csa veulent la prise de mesures fortes pour l’application correcte de la convention collective de l’enseignement privé par tous les déclarants responsables. En outre, ils estiment aujourd’hui l’obligation de signature de Contrat à durée indéterminée (Cdi) ou de Contrat à durée déterminée (Cdd) visés par l’inspection du travail pour tous les enseignants officiant dans le privé. Ils plaident aussi l’ouverture des concours professionnels aux enseignants du privé titulaire de diplômes académiques et professionnels entre autres exigences.
L’Alliance pour la défense de l’école publique et des travailleurs (Adept), la Coordination nationale des enseignants engagés pour un meilleur système (Coneems), le Syndicat des enseignants libres du Sénégal/Authentique (Sels­/A), le Syndicat indépendant de l’enseignement privé du Sénégal (Sieps), le Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal (Sudes) sont les syndicats d’enseignants affiliés à la Csa.
msakine@lequotidien.sn



Après la rentrée des classes : Les syndicats d’enseignants de la Csa en ordre de bataille
Il y a des bénédictions dans le partage ... partagez maintenant !!!
LIS :  41 bourses d’études à l’Université de Waterloo au Canada
Scroll to top